Détruire la planète. Trop dépenser. Faire un gros virement à Hydro. Voilà trois choses que toute personne raisonnable tente d'éviter dans la mesure du possible.

Or, avant de transformer son logis en chantier de rénovation écoénergétique, il y a une panoplie de petits gestes qui peuvent faire une différence.

 

ARRÊTER DE PAYER POUR LES FANTÔMES

On estime que 5% à 10% de la facture d’Hydro servent à alimenter des appareils qui sont inutilisés. C’est ce qu’on appelle les charges fantômes.

En moyenne, c’est 20 à 40 appareils par habitation qui tirent du jus pour rien. On attribue jusqu’à 40% de leur consommation annuelle au mode veille.

Pas besoin de virer fou au point de débrancher le four entre chaque repas, mais le grille-pain et l’ordi pourraient bénéficier qu’on les libère de «l’emprise murale».

VIVRE D’AMOUR ET D’EAU FRAÎCHE

Si l’option «eau chaude» de la laveuse s’appelait «veux-tu vraiment payer 18 fois plus cher?», on serait peut-être moins enclins à offrir un bain thermal à nos vêtements.

Plus des trois quarts de la consommation énergétique attribuée à la lessive sont causés par le réchauffement de l’eau.

Sans compter que l’eau chaude peut endommager les tissus plus rapidement. Il vaut donc mieux s’en tenir à l’eau chaude pour le strict minimum.

Finalement, on rappelle que la corde à linge requiert entre 0 et 0 kWh.

TRAITER LE FRIGO COMME UN COOLER EN CAMPING

Quand la faim nous prend subitement, on peut avoir la vilaine habitude de scruter longuement le contenu du frigo en espérant trouver l’inspiration gourmande. Or, le simple fait d’ouvrir la porte peut laisser s’échapper jusqu’à 30% d’air froid.

Dépoussiérer le serpentin du condenseur régulièrement peut aussi améliorer l’efficacité énergétique de l’appareil de 30%.

Si l’intérieur du frigo gagne à être dégagé, c’est l’inverse pour le congélateur qui fournit un meilleur rendement quand il est bien rempli.

LAISSER LE LAVE-VAISSELLE FAIRE SA JOB EN MODE ÉCONOMIQUE

Le rinçage manuel minutieux à l’eau chaude avant de passer au lave-vaisselle, c’est en faire plus que le client en demande.

De plus, le mode séchage à l’air, contrairement à celui à la chaleur, peut réduire de 15% à 50% la consommation de l’appareil.

CUISINER EFFICACEMENT

En plus de nuire à la cuisson, ouvrir la porte du four laisse échapper plus de 20% de la chaleur. Une autre façon d’augmenter l’efficacité énergétique du four est d’utiliser le mode convection qui peut réduire considérablement les temps de cuisson.

Une casserole en mauvais état avec le fond gondolé peut exiger 50% de plus de chaleur du rond de poêle.

Pour plus de trucs et conseils, Hydro-Québec offre une liste exhaustive sur son site.