Le coût d’un animal domestique : ce qu’il faut savoir.

Son petit air coquin de chaton ou ses oreilles tombantes de chiot ont eu raison de vous. Vous êtes sous le charme. Rien à faire, la décision est prise : vous repartez de l’animalerie avec un chaton ou un toutou qui vous accompagnera pour, plus ou moins, une quinzaine d’années.

Des années de bonheur et d’amour certes, mais aussi 15 ans de nourriture, de jouets, de visites chez le vétérinaire, de vaccins, de toilettage, sans oublier la stérilisation, le traitement contre les vers et les frais de licence qu’exigent les villes pour les animaux domestiques.

Alors avant de prendre la décision d’adopter un nouveau compagnon de vie, il est important de bien saisir la réalité des dépenses qui y sont liées, tant pour son bonheur que pour le vôtre. Cette étape est d’autant plus déterminante quand on considère que la mauvaise planification budgétaire est l’une des premières causes d’abandon d’animaux.

Acquisition, dépenses quotidiennes et imprévus
À moins de se faire donner l’animal en question, le coût en animalerie ou dans un élevage peut varier de 300 $ à plus de 1000 $ pour un chien ou un chat de race. S’ajoutent les dépenses quotidiennes : environ 4 $ par jour pour un chat, et entre 4 $ et 10 $ pour un chien. En somme, un chien peut coûter plus de 2 500 $ annuellement, soit près de 40 000 $ pour entretenir une bête qui vivra 15 ans en santé, sans imprévus.

C’est là qu’entre l’un des aspects les plus coûteux et imprévisibles de l’adoption d’un animal de compagnie : la maladie ou la chirurgie. Les chats et les chiens ne sont pas à l’abri des maladies qui touchent les humains. Cependant, contrairement à nous, nos animaux domestiques sont rarement couverts par une assurance qui pourra pallier une greffe rénale, par exemple, dont la facture peut s’établir à plus de 15 000 $.

Merci CV !

Demande gratuite: https://www.https://www.https://www.eliminezvosdettes.com//demande-en-ligne